Pour mieux informer sur le risque en montagne

Pour mieux informer sur le risque en montagne

Informer sur le risque en montagne, l'hiver comme l'été, est une nécessité, notamment pour les centres IGESA qui accueillent des milliers de touristes chaque année.

Un partenariat entre l'AGPM, les centres de vacances IGESA et les pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM) vient de voir le jour pour répondre à ce besoin d'information.

Des gendarmes des PGHM viendront désormais quatre fois par an dans certains centres IGESA pour informer et conseiller les vacanciers sur les bonnes pratiques à adopter en montagne.

Leur présence est une contrepartie au financement par l'AGPM de sacs de secours adaptés à la pratique de leur métier.

Bernard Mercadier, responsable prévention AGPM a introduit l'intervention des gendarmes

La première séance d'information a eu lieu le mercredi 25 février, au centre IGESA de Puy-Saint-Vincent. Le capitaine Sarah Chelpi et le maréchal des logis chef Thomas Touvrey du PGHM de Briançon sont venus sensibiliser les participants au risque de la montagne en hiver. "La prévention fait partie de nos missions," rappelle le capitaine Chelpi avant d'ajouter : "Depuis quelques années, le comportement sur les pistes s'est nettement amélioré. Le port du casque se généralise et cela évite de nombreuses blessures graves. Il faut maintenant que cela devienne un équipement aussi indispensable qu'une paire de gant ou un bonnet !".

Dans la salle, les parents approuvent l'opération. "Il faudrait que les ados y assistent aussi car ils ne sont pas toujours conscients du danger."

Une nouvelle séance d'information sera organisée sur place dans quelques semaines, ainsi que dans le centre de Pralognan et à la maison de la Gendarmerie de Chamonix.

Envie d'en savoir plus sur les bonnes pratiques à adopter ? Découvrez la fiche prévention AGPM.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le Blog Tégo sont soumis à validation.