Stress Post-Traumatique : stage de voile pour les blessés

Stress Post-Traumatique : stage de voile pour les blessés

L’association « 30 jours de mer … après ça ira mieux », lauréate du prix Tégo de la solidarité, a organisé un stage de voile à Marseille pour les blessés de guerre. En avril 2019, une douzaine de militaires atteints du syndrome de stress post-traumatique ont, pour quelques jours, pris le large à bord de 3 voiliers.

En cette matinée de printemps, le soleil brille timidement sur la cité phocéenne. La mer est calme et les quais du Vieux-Port sont vides, ou presque. Aux abords de la base nautique, le Capitaine Alpha Diakité, président de l’association, accueillent
ces militaires, des hommes et des femmes aux blessures dites « invisibles ». Avant de prendre la mer, ils partagent quelques viennoiseries et s’équipent contre le froid.

C’est l’heure de lever les voiles, direction l’île du Frioul ! Sous les conseils avisés des moniteurs, le groupe apprend à réaliser quelques manœuvres : « C’est l’esprit de cohésion et toutes les valeurs militaires que l’on peut retrouver dans le milieu
de la voile »
explique le Caporal Christophe vice-président de l’association. Après deux heures en mer, les équipages accostent pour se restaurer et admirer le paysage : « Ça fait du bien de voir un autre environnement » précise Marie, bénéficiaire du stage.

L’objectif de ces virées en mer est d’aider les militaires dans leurs processus de guérison. Ce stage est avant tout un moyen d’échapper à l’isolement en leur permettant d’échanger avec d’autres personnes touchées par cette maladie. « Cela permet
de se retrouver et de s’évader. On laisse les problèmes sur le ponton »
résume Alpha. Parfois, c’est l’humour qui permet
de ne pas sombrer : « J’ai eu deux stress post-traumatique dans ma vie : mes blessures de guerre et mes trois enfants »
raconte le Caporal-chef Sébastien.

Plus tard, le mistral se lève et la mer réagit en conséquence : l’après-midi s’annonce sportive. Les stagiaires se succèdent
à la barre et profitent de ces moments de convivialité. Une fois rentrés au Vieux-Port, la journée se termine en terrasse pour débriefer et passer un dernier moment ensemble : « Il y a de forts liens qui se créent » témoigne le Sergent-chef Sébastien.

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le Blog Tégo sont soumis à validation.