Évolution des maisons d’enfants de l’IGESA

Évolution des maisons d’enfants de l’IGESA

Communiqué de l'IGESA

Parce que les contraintes opérationnelles et professionnelles que vivent les personnels de la communauté défense restent fortes, le ministère des Armées et l’IGESA renforcent le soutien qui leur est apporté pour mieux répondre à leurs difficultés personnelles et familiales. Pour ce faire, les maisons d’enfants étendent leur périmètre et accueillent les enfants et adolescents dont les parents doivent s’absenter dans le cadre de leur mission (OPEX, OPINT, Mutation Outremer, etc.).

Accueil à la demande des parents - Absence pour raison professionnelle

Rebaptisées ME FARÉ (Maisons d’Enfants Favorisant l’Accueil à Responsabilité Educative), les maisons d’enfants de l’IGESA ont pour mission d’aider les familles qui rencontrent des difficultés particulières : décès d’un parent, maladie, absence ou autres problèmes spécifiques (comme par exemple un enfant qui ne trouve pas sa place au sein d’une fratrie).
Elles sont désormais ouvertes dans le cadre de l’absence du ou des parents pour raisons professionnelles (OPEX de 4 mois minimum - mutation à l’étranger ou en outre-mer). Les enfants et adolescents sont alors accueillis à la demande des parents ou du détenteur de l’autorité parentale (ADP).
Cette procédure d’accueil - entérinée le 20/06/2018 lors du Conseil central de l’action sociale (CCAS) vient s’ajouter à l’accueil sur évaluation sociale (AES) et au titre de l’aide sociale à l’enfance (ASE).

Répondre aux besoins des familles ressortissantes du ministère des Armées

L’IGESA gère deux maisons implantées respectivement à Sathonay (Rhône) et La Roche-Guyon (Val d’Oise). Chacun de ces deux établissements peut accueillir et prendre en charge 60 enfants et adolescents âgés de 6 à 21 ans qui y restent en moyenne deux ans. Ces derniers sont répartis par petits groupes d’une dizaine d’enfants du même âge et les enfants d’une même fratrie peuvent appartenir au même établissement.
Lors de leur séjour dans les ME FARÉ, les enfants poursuivent leur scolarité et leurs éventuelles activités extra-scolaires dans des établissements proches de leur lieu de résidence.
L’accueil est contractualisé. Ce contrat place chaque famille au coeur du projet individuel défini autour du jeune. Les parents jouent alors un rôle déterminant et sont complètement « partie prenante » de ce projet. Le projet individuel permet de définir le type d’accompagnement, les objectifs qui lui sont assignés et les prestations qui en découlent. Les équipes de la maison proposent alors un dispositif respectueux des besoins de l’enfant et de sa famille mais également des modes d’accueil modulables afin de répondre aux circonstances familiales particulières (mission, OPEX, formation pour carrière, maladie, hospitalisation, etc.).

Accompagnement éducatif, médical et social

Cet accompagnement à la fois éducatif, médical et social a pour mission d’assurer la prise en charge matérielle et l’accompagnement éducatif de ces jeunes afin de leur permettre d’acquérir une autonomie personnelle et sociale dans les actes de la vie quotidienne, mais aussi d’intégrer les règles de la vie collective et les codes sociaux, de développer leurs centres d’intérêt et de favoriser leur épanouissement pour une meilleure insertion sociale, scolaire et professionnelle.
L’évolution du périmètre d’accueil des maisons d’enfants atteste de la réactivité de l’Institution et réaffirme le rôle majeur de l’IGESA dans la mise en oeuvre de l’action sociale du ministère des armées et plus particulièrement son implication dans les dispositifs ministériels d’aide et de soutien aux familles des ressortissants.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le Blog Tégo sont soumis à validation.