Des paras de la 11e Brigade parachutistes s’essaient à la soufflerie

Des paras de la 11e Brigade parachutistes s’essaient à la soufflerie

Deux fois par an, les officiers et sous-officiers TAP* de la 11e Brigade parachutiste se réunissent pour un séminaire. C’est l’occasion pour eux de faire le point sur les activités des 6 derniers mois et de mettre à jour  leurs connaissances.

Le 12 décembre, c’est à Lézignan qu’ils se sont retrouvés pour une matinée de travail et une après-midi plus pratique au simulateur de chute libre Flyzone.

« Nous avons joint l’utile à l’agréable avec cette activité en soufflerie. Nous sommes tous des parachutistes très expérimentés mais pour certains c’était une première dans ce contexte, » explique le capitaine Jean-Pierre Clair, adjoint à la cellule des opérations aériennes et parachutistes de l’Etat-Major de la 11e Brigade Parachutiste de Toulouse.

Le capitaine Jean-Pierre Clair

« Ici, nous pouvons nous perfectionner sur la phase de chute libre, sans avoir besoin de nous concentrer sur l’environnement. Contrairement à la chute libre en plein ciel, nous pouvons voir si nous nous déplaçons sur le côté ou vers le haut ou le bas. Cela n’a l’air de rien mais mieux on maîtrise cette phase dite de vol relatif plus on peut se concentrer sur les phases suivantes : l’ouverture du parachute, l’atterrissage… qui sont plus complexes. Au final, cela améliore notre sécurité. »

Le militaire reconnait que la soufflerie ne remplacera jamais un entraînement au saut opérationnel mais, il ajoute : « c’est une bonne initiation avant de se lancer pour un saut en parachute ».

* responsables et conseillers techniques des unités parachutistes

Découvrez la vidéo exclusive de cette séance sur la page Facebook AGPM, au coeur de votre santé.

1 réponse

  1. Sophie Aman
    Voilà une façon de joindre l'utile à l'agréable qui ne manque pas d'air ! :)

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le Blog Tégo sont soumis à validation.