Rencontre du 3e type

Rencontre du 3e type

Si pour vous (comme pour moi), les marathoniens et autres triathlètes sont des extraterrestres, voici une histoire qui va conforter votre opinion !

Au bout de lui-même, Christophe en finit après 9 jours d'efforts intenses.

Savez-vous qu'il existe des adeptes de l'ultra-triathlon ? Au lieu de -simplement- nager 3,8 km, pédaler 180 km et de finir par une course de 42,2 km, ces sportifs multiplient ces distances par 2, 3, 4… et même 20.
Parmi nos adhérents, nous comptons un de ces amateurs « fous » de déca-triathlon. C’est-à-dire… 10 triathlons !

Imaginez (enfin… essayez) : 14h de nage non-stop, 400 km de vélo par jour pendant 4 jours et demi, et pour finir, 4 jours de course à pieds en parcourant une centaine de kilomètres chaque jour, le tout en s'octroyant 3 heures de sommeil par nuit… Ces chiffres donnent le tournis, et la mesure de cette épreuve hors-normes. Mais ces gens existent-ils vraiment ?

Et oui ! Avec un record personnel de la discipline à 9 jours (record mondial, détenu par le français Fabrice Lucas, en 8 jours et 08 mn), Christophe Llamas, bientôt 40 ans, fait partie de la cinquantaine d'athlètes dans le monde à avoir fini un déca-triathlon.

Pour se préparer à une telle épreuve, pas de secret : et non, pas le dopage ! Un truc simple et incroyable : l'entraînement. "Le tout est de savoir le doser, l'adapter pour être prêt le jour j. Il n'est pas question de faire cette épreuve plusieurs fois dans l'année. Il faut juste se bâtir un corps, et un cœur, assez solide pour le supporter," explique-t-il. A l'écouter, çà a presque l’air facile… Concrètement, Christophe consacre de 10h (en période de récupération) à 40h (pour travailler l'endurance) par semaine à s'entrainer. Ah, c’est là qu’il est pas sur terre comme nous...

Mais le sport est loin de l'occuper tout son temps. Après une carrière militaire, pendant laquelle il a officiellement porté les couleurs de l'armée de terre en triathlon et ultra-triathlon au début des années 2000, ce père de cinq enfants s'est reconverti dans les métiers de la sécurité. "Avoir su conserver un équilibre entre ma passion pour le sport, ma vie professionnelle et ma vie de famille est ma plus grande fierté." C’est sûr, Christophe est un être humain « différent », même s’il se cache derrière les traits d’un père de famille tranquille.

Ovni : quel est ton secret ? "Je cours avec ma femme, mon fils m'accompagne à vélo, mes filles à la piscine. Ils viennent aussi me supporter pendant les compétitions. C'est d'eux que je tire la force de continuer à avancer."
Le rêve de Christophe est de battre le record du monde de déca-triathlon. "Je me donne encore dix ans pour y arriver, après j'arrêterai la compétition mais surement pas le sport !" A lire ses lignes, soit vous pensez que ce n’est pas vrai (si, si pourtant), soit vous devez l'imaginez comme un "sur-homme" physique avec des muscles énormes, des veines apparentes, des tatouages qui font peur... Eh non, c’est un être normal, et rien ne le prédestinait à cette vie de sportif. "J'étais un enfant en mauvaise santé, rachitique. C'est le sport qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui et notamment le cyclisme puis le triathlon que je pratique depuis mes 17 ans."

Pour 2011, il s'est fixé deux objectifs (facile, dirait-il), une course à pieds de 24h en mai et un triple triathlon en Allemagne en juillet en attendant 2012 le déca-triathlon au Mexique.

Fier de son passé dans l'armée, Christophe souhaite représenter encore un régiment en tant que réserviste.

Vous l'aurez compris, Christophe Llamas n’est pas un sujet de curiosité pour la science ou la NASA, mais bien un homme talentueux et humain.

Si vous aussi, êtes ou connaissez un talent autour de vous, partagez ce récit avec nous !

3 réponses

  1. enola1303
    ça démontre bien le pouvoir du mental sur le corps... bravo à eux
  2. fany
    bravo a tous ceux qui pratiquent cette discipline car il faut avoir un bon mental sans parler de la condition physique c'est hallucinant
  3. bruno.sud
    Un Monsieur !! Aussi bien dans le sport que dans l'amitié ! Ne change surtout pas Chris. Tu as le soutien de tes amis - équipiés ;~)

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le Blog Tégo sont soumis à validation.