La voile pour redonner confiance aux blessés de guerre

La voile pour redonner confiance aux blessés de guerre

L’association « La voile pour se reconstruire », deuxième lauréat du prix Tégo de la solidarité, a organisé du 27 avril au 5 mai, un tour de Corse en catamarans pour 80 blessés de guerre et leur famille.

Depuis 4 ans, l’association fondée par Christophe Combi, ancien colonel de  l’armée de terre, organise des embarquements sur voiliers au profit des blessés de guerre (physiques ou atteints de syndrome post-traumatique).

Ceux-ci embarquent pour plusieurs jours afin de participer à des stages ou régates aux côtés d’une équipe bénévole. La plupart d’entre eux n’ont jamais pratiqué la voile et doivent alors s’intégrer au groupe en appréhendant les différents postes proposés à bord.

Pour beaucoup, il s’agit « d’un grand bol d’air qui leur redonnent du capital confiance » comme nous l’explique Christophe Combi. L’expérience a pour but de les aider dans leur processus de reconstruction.

Le tour de Corse en 10 jours qui s’est déroulé dernièrement a porté ses fruits. Damien, l’un des bénéficiaires résume ce voyage avec ces quelques mots: « Le temps passe au fil du vent et c’est magique ! ».
Ils profitent de cette parenthèse hors du temps et s’évadent ainsi de leur quotidien.

Cet événement a aussi facilité, au travers d’un forum, la rencontre entre les familles des blessés de guerre et les différents acteurs comme Tégo, qui les accompagnent au quotidien.

Depuis sa création, l’association a déjà permis d’embarquer plus d’une centaine de soldats. Grâce au soutien du Prix Tégo, les stages sont désormais ouverts aux conjoints, veuves et orphelins de guerre.

Prochainement, une régate de ce type sera organisée en Bretagne.

Pour en savoir plus:
Le site de l'association
Le Facebook de l'association

Et si vous aussi, vous avez un projet d’initiative solidaire au profit de la communauté Défense et Sécurité, vous pouvez candidatez jusqu’au 29 septembre. 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

* Champ obligatoire.
Les commentaires postés sur le Blog Tégo sont soumis à validation.